lundi 7 février 2011

"Allô police" - La série télévisée - 4 -

Les épisodes de la saison 2 et de la saison 3
sur la première chaîne de l'ORTF


      Les saisons (ou "séries") 2 et 3 retrouvèrent le format de diffusion adopté au début de la première saison : la diffusion de chaque histoire sous forme d'un feuilleton quotidien d'un petit quart d'heure en 5 épisodes.
      Nous avons noté dans le message -1- {note 13} la migration de la série de la deuxième vers la première chaîne de l'ORTF, notamment due au passage à la couleur de la deuxième chaîne, alors que la série avait été tournée en noir et blanc.

      Les résumés des différentes histoires sont issues du magazine Télé 7 jours.
      On retrouve dans tous les épisodes - sauf indication contraire -  les comédiens suivants : Guy Tréjan (Le commissaire Lambert) – André Thorent [André Barnier] (Francin) – Fernand Berset (Abadie) – Bernard Rousselet (Mareuil) – Claude Ruben (Leblanc) – Marion Loran (Melle Moreau).
      Quant aux autres comédiens présents dans les différents épisodes, leurs noms sont donnés par ordre alphabétique.



2ème saison – sur la 1ère chaîne de l’ORTF du lundi au vendredi de 19h40 à 19h55

Histoire 27 : Le déjeuner de Suresnes – du 10 au 14 février 1969
Réal. Michel Strugar. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Jean Cosmos
Avec : Georges Aubert (le patron de la buvette) / André Badin (Kiki) / Bruno Balp (Campuac) / Raoul Curet (l’Agrégé) / Claudine Delveaux (l’infirmière) / Hélène Dieudonné (la gardienne du musée) / Dora Doll (Viviane) / Jean Franval (Jules) / Gilbert Gil (le médecin) / Madeleine Lebeau (Mme Lambert) / Raymond Loyer (Martial) / Florence Musset (la standardiste) / Raymond Pélissier (le directeur de la prison).

Melle Moreau et Abadie
      Le commissaire Lambert vient d’être nommé officier de la Légion d’Honneur. Pour célébrer l’événement, il a invité tous ses collaborateurs à déjeuner dans une ravisante auberge à Suresnes, alors que ses inspecteurs sont sur la piste d’un évadé, Raymond Degréga, dit "Dédé l’Agrégé", qui est insaisissable. A l’initiative du commissaire divisionnaire Martial, Francin va enquêter sur les lieux de l’évasion de l’Agrégé. A son retour, Lambert met le doigt sur un détail troublant des activités de l’ex-prisonnier, qui a usé de son autorité de bibliothécaire de l’établissement pénitentiaire pour acheter et lire toute l’œuvre d’un certain Ludovic Manessy du Ploet…

Histoire 28 : Les Squirrel’s – du 17 au 21 février 1969
Réal. Pierre Goutas. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Jean Ferry.
Avec : Jean-Paul Coquelin (Germand) / Michel Dehane (M. Berquin) / France Delahalle (Hélène) / Jean-Jacques Douvaine (l’agent) / Denis Julien (Julien) / Lisette Lebon (Nina) / Henri de Livry (le musicien) / Raymond Loyer (Martial) / Marcel Lupovici (Fredo) / Yves Massard (Raymond) / Jacqueline Pierreux (Cynthia) / Jean-Michel Rouzière (le professeur Malot).

A noter l’absence du commissaire Lambert dans cette histoire.

      Le commissaire adjoint Francin, qui remplace Lambert, en vacances, trouve le temps long, mais d’étranges événements se préparent, notamment une histoire de maître-chanteur. Mais la victime, Raymond Rémy, s’est trompée : le véritable maître-chanteur est un magicien de music-hall miteux, Fredo, qui prétend lui vendre très cher un important secret. Raymond tente de lui arracher par la force. Une bagarre bruyante s’engage ; la police survient…

Histoire 29 : Au diable la malice – du 24 au 28 février 1969
Réal. Ado Kyrou. Sc. et Dial. André Barnier (= André Thorent) Adapt. et Dial. Jean Ferry.
Avec : Raoul Billerey (Bedu) / Henriette Conte (Sophie Desnoyer) / Daniel Dancourt (Maurier) / Paul Demange (Gournot) / Roger Desmares (l’armurier) / Zo Devil (Juliette) / Hélène Duc (Mme Martens) / André Falcon (Roger Parent) / Marc Fayolle (le médecin) / Henri Gilabert (Gervais) / Michelle Loubet (l’infirmière) / Jean Maley (le journaliste) / Jacques Mauclair (Foucot) / Claire Maurier (Françoise Vernon) / Dominique Minot (Jeanne) / Christian Nohel l’inspecteur Rondon) / François Robert (Cerjat) / Georges Spanelly (Cantrel) / Jacques Verlier (Gérard Grandel).

A noter l’absence du commissaire Lambert et de l’inspecteur Mareuil dans cette histoire.

      Le commissaire adjoint Francin, accompagnée d’une amie, assiste à une représentation théâtrale, interrompue presque dès le début par un incompréhensible accident survenu en scène à l’acteur Grandel. Les interrogatoires des acteurs se poursuivent au commissariat. Un certain Bedu, interrogé par Francin, affirme n’avoir aucune raison d’en vouloir à Grandel, un véritable ami. Pour découvrir le responsable de l’accident, Francin va au théâtre pendant une répétition. Il y fait la connaissance de la directrice, une femme bien peu agréable…

Histoire 30 : Deux journées délicieuses – du 3 au 7 mars 1969
Réal. Michel Strugar. Sc. Maurice Guillot. Adapt. et Dial. Georges Bardawill. 
Avec : Michel Charrel (Stanislas) / Michel Creton (Sammy) / André Daguenet (le partenaire) / André Faure (Yvan) / Marcelle Haïna (Mme Gretos) / Bob Morel (Marco) / Gilbert Morin (Boex-Junot) / Michel Salina (François) / Bernard Spiegel (Gabriel).

A noter l’absence du commissaire Lambert et des inspecteurs Abadie et Mareuil dans cette histoire.

      Mme Gretos, vieille et charmante milliardaire, est suivie par une mystérieuse voiture. Un soir, à la sortie du club de bridge, elle monte dans sa voiture, sans se rendre compte que le chauffeur n’est pas le sien… Où est passée la voiture ? les complices de Sammy, ne se doutant pas de la vérité, sont persuadés qu’ils ont été trahis. Marco, le chef de bande, prévient le "commanditaire" de l’échec du rapt…

Histoire 31 : L’enquête invisible – du 10 au 14 mars 1969
Réal. Ado Kyrou. Sc. Bertrand Viard. Adapt. et Dial. Jean Ferry.
Avec : Pierre Arditi (Alfredo) / Jacques Blot (le faux agent) / Jean-Claude Bouillot / Guy Bréjac (le producteur) / Béatrice Constantini (la visiteuse) / Jean-Jacques Douvaine (Lemoine) / Anny Duperey 
Olga (Anny Duperey) dans
"l'enquête invisible"
(Olga) / Guy Fox (Jacques) / Sylva Grégory (la 1ère secrétaire) / Nicole Karen (la 2ème secrétaire) / Catherine Lafont (la fleuriste) / Raymond Loyer (Martial) / Albert Michel (le patron du café) / Dominique Page (la jeune femme) / Jean Rupert (le facteur) / Jean Topart (Stirner) / Bertrand Viard (le réalisateur).

A noter l’absence du commissaire Lambert et des inspecteurs Mareuil et Leblanc dans cette histoire.

      L’inspecteur Abadie est mêlé à une altercation entre une jeune femme élagante et un agent, tandis qu’au même endroit et au même moment, un homme est enlevé… La mystérieuse jeune femme, protégée par un certain Stirner, s’appelle Olga. Elle reçoit le visite de Jacques, le garde du corps de Stirner. Elle lui reproche d’avoir laissé enlever son patron par le gangster Alfredo…


3ème saison – sur la 1ère chaîne de l’ORTF - du lundi au vendredi de 19h25 à 19h40

Histoire 32 : Grand-mère prise au piège – du 22 au 26 juin 1970
Réal. Michel Strugar. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Yves Gibeau.

La décoratrice (Karyn Balm) avec
Mareuil et le commissaire Lambert

Avec : Maurice Auzel (le portier du Club) / Karyn Balm (la décoratrice) / Daniel Brémont (le médecin) / Serge Coursan (le gardien du parking) / Carmen Debarre (la femme d’Anatole) / Georges Gracias (Cadoudal) / Anne Maresco (Geneviève) / Jean Michaud (Jalabert) / Dorian Paquin (Jean-François) / Jeanne Perez (Mme Perez) / William Sabatier (Montel) / Jean-Paul Tribout (Antoine).

      Une nuit se produit un accident de circulation dont ni la presse ni la radio n’ont parlé. Un seul témoin : un dessinateur nommé Jalabert. Un homme a été grièvement blessé, comme l’a constaté le médecin présent sur les lieux. Jalabert trace un portrait-robot du responsable. Un coup de téléphone permet à Abadie de se mettre en quête d’une jeune fille et de son "chevalier servant", probablement l’auteur de l’accident. Un second portrait-robot permet d’identifier le mystérieux médecin. Il s’agit d’un personnage peu recommandable, rayé de l’ordre depuis des années…

Histoire 33 : L’affaire est dans le lac – du 29 juin au 3 juillet 1970
Réal. Ado Kyrou. Sc. Raymond Caillava. Adapt. Jean Norcel Dial. Yves Gibeau.
Avec : Simone Bach (la patronne de la boutique de mode) / Florence Blot (Mme Chauveau) / Lyne Chardonnet (Françoise) / Aristide Demonico (l’ouvrier) / Jean-jacques Douvaine (l’agent) / Jean-François Jacotin (Jean) / Roger Lumont (Bêlier) / François Maistre (Colombani) / Max Montavon (le photographe) / Pierre Pernet (le garçon de restaurant) / Jacques Provins (le garçon de café) / Rogers (le monsieur)/ Pierre Tabard (Apollon) / Martin Trévières (le patron menuisier).

      Un apprenti menuisier, Jean Cortal, et sa fiancée Françoise, ont entendu dans une villa du lac d’Enghein trois hommes préparant l’enlèvement d’une princesse. Le commissaire Lambert et ses adjoints, d’abord sceptiques, apprennent soudain le rapt, dans un musée, de la princesse Matsepout… une statuette en or d’une valeur inestimable. Cortal, grand amateur d’art, part à la recherche de la statuette en or, mais il tombe entre les mains d’un des bandits surnommé Bêlier. Bêlier se demande s’il ne va pas faire disparaître ce témoin gênant…

Histoire 34 : La pantoufle de jade – du 6 au 10 juillet 1970
Réal. Daniel Lecomte. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Jean Cosmos.
Avec : Anick Alane (la voisine) / Jacques Dhéry (Louviers) / Daniel Emilfork (Kempf) / Pascal Fardoulis (le photographe) / Dany Jacquet (Coco) / Henri Labussière (le cordonnier) / Raymond Loyer (Martial) / Luong Ham Chan (Wong Ping) / Laurence Mercier (la mère) / Marco Perrin (Potron-Minet) / Roger Trapp (le chauffeur de taxi) / Tiny Yong (Cécile).

      Dans l’appartement désert de Jacques Louviers-Domme, Potron-Minet se livre, selon sa bonne habitude, à un cambriolage, lorsqu’il découvre un bébé abandonné, pleurant dans son berceau. Un cordonnier témoigne que le bébé découvert était dans un véhicule accidenté volé la veille au soir. La police est mise sur la piste d’une jeune femme avec une pantoufle incrustée de pierreries. Abadie te Leblanc se rendent chez Wong Ping, un pédicure chinois qu’ils soupçonnent de protéger la mystérieuse jeune femme…

Histoire 35 : La petite planète – du 13 au 17juillet 1970
Réal. Pierre Goutas. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Jean Cosmos.
Avec : Anick Alane (la voisine) / Jacques Dhéry (Louviers) / Daniel Emilfork (Kempf) / Pascal Fardoulis (le photographe) / Dany Jacquet (Coco) / Henri Labussière (le cordonnier) / Raymond Loyer (Martial) / Luong Ham Chan (Wong Ping) / Laurence Mercier (la mère) / Marco Perrin (Potron-Minet) / Roger Trapp (le chauffeur de taxi) / Tiny Yong (Cécile).

      Robert Mazirat, inventeur, vit en compagnie de ses deux tantes. Quand l’une disparaît, la mort est attribuée à un suicide, selon le témoignage d’un clochard pittoresque, Janvier, qui a partagé les dernières heures de la victime. L’affaire paraît classée. Mais Robert semble être l’auteur d’un attentat contre un locataire et sculpteur avant-gardiste – Gabriel Tadersky, et de plus, il prévient le commissaire Lambert de sa décision de disparaître à son tour…

Histoire 36 : Retour à l’envoyeur – du 20 au 24 juillet 1970
Réal. Daniel Lecomte. Sc. Raymond Caillava. Adapt. et Dial. Yves Gibeau.

Mme Lambert (Madeleine Lebeau)
dans "Retour à l'envoyeur"
 Avec : Marie-Christine Barrault (la sœur) / Michel Beaune (le masseur) / Bernard Charlan (le régisseur) / Gabrielle Doulcet (la voisine) / Bernard Frémaux (l’expert) / Claude Jade (Liliane) / Henri Lambert (Mourlaque) / Bernard Lavalette (le juge) / Madeleine Lebeau (Mme Lambert) / René Lefèvre / Jean Marconi (le directreur de la banque) / Juliette Mills (Juliette) / Pierre-Jacques Moncorbier (Paladuc) / André Philip (l’antiquaire) / Marcelle Ranson (Mme Fressoles) / Janine Souchon (Mme Mourlaque).

      Le commissaire Lambert découvre dans un secrétaire un revolver et des coupures de journaux concernant un crime vieux de trois ans : l’assassinat de l’usurier Paladuc. Lambert pense à la culpabilité d’un chauffeur de taxi – Mourlaque. Il rend visite à la femme de Fressoles, un homme mort accidentellement il y a deux ans. Perrault, son masseur habituel, prétend être persuadé de l’innocence du chauffeur de taxi. Le jour même du crime, le masseur avait rendu visite à l’usurier… Apparaît alors un régisseur de théâtre, acquéreur du fameux secrétaire…

TontonPierre

3 commentaires:

  1. Pierre, Could you please contact me: I am trying to find out what books from the Deadlight series by Duke Montana were published in French by Editions Roger Seban, and you (I believe) mentioned this at the following website address:
    http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/t1636-editions-roger-seban
    I couldn't read the advert published in "Chair Cruelle" (1953) which appears to list all the titles. I'm researching this author (real name Jack Beeching), and would love to have a full list of his pulp westerns which appeared in French. Thanks. My email address is martind@telefonica.net

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir
    Ou et comment peut on se procurer tout ou partie de la série « allo police » avec Guy Trejean de 1966,
    Grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, et merci pour votre intérêt à cette série.
      Hélas, rien n'est disponible à la vente ; mais l'INA a dans sa médiathèque tous les épisodes (sauf erreur de ma part). Pour les visualiser, il faut s'inscrire à l'INA, se faire accréditer comme "chercheur" et venir à la BNF François Mitterrand à Paris
      Cordialement

      Supprimer